Travaux de mars

.

Quand mars fait avril, Avril fait mars


Le soleil de mars, Donne des rhumes tenaces


Taille tôt, taille tard, Taille toujours en mars


Quand mars bien mouillé sera, bien des fruits tu cueilleras

.

Potager

Entretenez

  • Aérez les châssis et les plantes sous cloches pendant les belles journées de mars.

  • Incorporez du fumier et du compost sur les planches inoccupées.

  • Broyez et enfouissez les engrais verts.

  • Aérez les artichauts. A la fin du mois, débutez les pieds en fonction de la météo.

  • Dans le Sud, buttez le pied des fèves et pincez les extrémités des tiges.

  • Binez fraisiers et constituez de nouveaux rangs en détachant les plantules

  • Aérez le sol avec une grelinette sans le retourner pour éviter de perturber son équilibre.

Multipliez

  • Divisez les pieds de rhubarbe.

  • Divisez la ciboulette et l’estragon.

  • Diviser les artichauts.

Plantez

  • Continuez de planter ail, oignons jaunes et échalotes dans une terre légère à laquelle on aura ajouté quelques pelletés de sable

  • Plantez les pdt précoces dans une terre préparée et riche. possible d’ajouter de l’engrais bio au fond du trou si vous n’avez pas enrichi la terre de compost ou de fumier.

  • Plantez les topinambours au fond du potager dans un sol fertile

  • Plantez un carré de plantes aromatiques (romarin, persil, thym, sauge…) dans un endroit chaud et abrité du potager.

  • Plantez en sol très léger de nouveaux rangs d’asperges à partir de griffes de 1 ou 2 ans. Espacez les rangs de 80 cm.

  • Divisez l’estragon.

Protégez

  • Maintenez les protections hivernales sur les légumes les plus frileux tant que les gelées sont à craindre.

Récoltez

  • Récoltez la mâche et les épinards. l’oseille. les poireaux

Semez

  • sous châssis, les navets, les laitues de printemps, les céleris raves et les céleris branches.

  • en pleine terre, les carottes, les radis, les poireaux, les épinards, les choux-fleurs hâtifs, les petits pois et les fèves. et les bettes à carde en lignes espacées de 30 cm.

  • Semez les salsifis et les scorsonères sous 2 cm de terre en sillons espacés de 20 cm.

  • Semez vos tomates, aubergines, melons, pastèques et piments en serre

  • Semez un carré de plantes aromatiques comme la ciboulette, le persil ou l’estragon

  • Semez un engrais vert qui pousse rapidement : moutarde ou phacélie

  • Ou décompactez la terre puis recouvrez-la d’une couche de 3 cm de compost


Fruitier

Entretenez

  • Faites des apports d’engrais ou d’or brun aux pieds des agrumes au feuillage jaunissant pour lutter contre la chlorose surtout active en sol calcaire.

  • Griffez le pied des arbres fruitiers et apportez du compost ou du fumier bien décomposé sous la couronne à raison d’un kilo par m² si cela n’a pas été fait le mois précédent.

  • Traitez préventivement les poiriers, les pêchers, nectariniers et la vigne à la bouillie bordelaise à laquelle on peut ajouter du soufre pour en augmenter l’efficacité.

Multipliez

  • Semez en place des noyaux d’amandes stratifiés et pré-germés de préférence en terrain calcaire.

  • Effectuez des boutures à talon de figuiers dans un mélange très léger maintenu humide.

  • Continuez à marcottez les actinidias et les cassissiers en couchant une longue tige sur le sol

  • Marcottez le noisetier.

  • Greffez en fente les pommiers, poiriers, noyers et néfliers.

  • Greffez en demi-fente les grenadiers et les amandiers.

Plantez

  • Plantez les arbustes à petits fruits (cassissiers, groseilliers, framboisiers) après les avoir taillés très sévèrement (30 cm).

  • Plantez les fraisiers remontants achetés en godets pour fructification en automne.

  • Poursuivez les plantations d’arbres fruitiers à racines nues.

  • Plantez les figuiers dans les régions sud. Plantez la vigne.

Récoltez

  • Récoltez les avocats et les derniers agrumes dans le Sud.

Taillez

  • Achevez toutes les tailles hivernales avant l’éclosion des bourgeons.

  • Terminez la taille des cassissiers ou groseilliers, le mois prochain il sera trop tard. Profitez-en pour les bouturer:prélevez des tiges de 30 cm que vous mettrez à raciner dans une tranchée de sable et de tourbe le long d’un mur au jardin.

  • Taillez les pruniers nouvellement plantés en réduisant la ramure de moitié lorsque les bourgeons seront à demi-éclos.

  • Taillez les pêchers et nectarines en palmettes récemment plantés à une longueur de 45 cm

  • Taillez les agrumes après la fructification, suppression des branches qui se croisent et allègement du centre pour faire entrer la lumière.

  • Taillez les actinidias.

  • Terminez la taille des abricotiers et de tous les arbres à pépins (pommiers, poiriers …)

  • la vigne au dessus du 5eme bourgeon pour ne conserver que deux rameaux latéraux opposés au sommet


Bassin

Construisez

Mars est le mois idéal pour envisager la construction d’un nouveau bassin. Choisissez un endroit bien dégagé où le soleil brillera au moins 6 à 8 heures par jour pour vous assurer de belles floraisons.

Si vous désirez y introduire des poissons n’envisagez pas une surface inférieure à 5 m² et pensez à la profondeur qui devra être suffisante pour que les poissons en hiver ne se fassent pas prendre dans la glace.

Entretenez

Vers la fin du mois, videz le bassin d’1/4 de son eau afin de réduire la concentration de nitrates et autres sels toxiques qui proviennent de la décomposition

Lorsque l’eau est plus basse, taillez les végétaux flétris ou fanés et enlevez les feuilles mortes des plantes aquatiques avant qu’elles ne se décomposent dans l’eau.

Rempotez les végétaux aquatiques immergés qui étaient un peu chétifs l’année précédente dans un terreau adapté complété par un engrais spécifique en granules pour bassin.

Ouvrez par temps chaud le local où sont entreposées vos plantes pour les accoutumer progressivement aux températures extérieures car elles devront bientôt regagner le bassin.

Multipliez

Repiquez les plantules issues des graines semées sur couche chaude dans des pots individuels remplis d’un mélange de terre de jardin, de bon terreau, de compost et de sable de rivière.

Divisez les rhizomes de jacinthe d’eau et mettez-les en végétation à l’abri du gel et à la pleine lumière dans l’attente d’une installation future au bassin.

Mettez à démarrer dans de la tourbe humide et au chaud les tubercules d’Arum.

Dans le Sud, diviser les bulbes d’alocasia.

Nourrissez

poissons rouges et carpes koï. Ajoutez toujours qques préparations vitaminées pour reconstituer le système immunitaire de vos pensionnaires fragilisés par l’hiver.

Plantez

Plantez des iris et des primevères aux abords de votre bassin. Pour les zones ombragées pensez aux fougères et aux hostas pour la texture et la couleur de leurs feuillages et aux délicates pervenches qui bientôt couvriront le sol de leur floraison mauve/bleutée.

Surveillez

Observez vos poissons pour déterminer leur état de santé.

Bientôt les poissons rouges vont se reproduire ainsi que les grenouilles ou les crapauds.


Ruche

C’est le grand moment de la visite de printemps des ruches. L’objectif de cette visite est de vous faire une idée précise de l’état de vos colonies d’abeilles. Il faut impérativement qu’il fasse au moins 15°C et qu’il n’y ait pas de vent.

Pour chaque ruche vous allez vérifier l’étendu du couvain, les provisions en pollen et miel, l’absence de maladie (notamment Loque Américaine). Nettoyez bien vos outils et vos mains après le passage sur une colonie douteuse vous limiterez ainsi la propagation des maladies. Si vos ruches sont équipées de plancher plein et que ceux-ci sont sales il faut les nettoyer.

Il ne faut pas agrandir le nid à couvain lors de cette visite c’est trop tôt.

Au sortir de l’hiver une mortalité normale est de l’ordre de 10%, les moyennes s’approchent toutefois depuis quelques années plus de 30 à 40%. Ne vous sentez pas fautifs si vous avez perdu beaucoup de colonies, ce ne sera généralement pas de votre faute

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 9 =