Travaux de Novembre

.

A la sainte Catherine (25 novembre), tout bois prend racine.

A la saint Séverin (le 27 novembre), la neige est en chemin.

.

Potager

Anticipez

  • Commencer l’inventaire des graines que vous avez déjà

  • acheter les pommes de terres

 

Entretenez

  • Nettoyez les parcelles ayant reçu des cultures, puis bêchez le sol. Incorporez du fumier et du compost .

  • Préparez les endives à forcer : arracher les racines puis coupez les feuilles à 2 cm du collet. Groupez-les en paquets serrés et conservez-les en silo dans l’obscurité totale à une température de 8 à 10 °C.

  • Buttez les artichauts dans le Sud.

  • Mettre en place les protections hivernales sur les légumes d’hiver fragiles.

  • Paillez les pieds de rhubarbe.

  • Faites blanchir les céleris, la chicorée frisée et les cardons.

  • Enlevez les germes sur les pommes de terre stockées.

  • Profitez des journées agréables pour nettoyer à fond les châssis.

Plantez

  • Plantez l’ail blanc et violet en climat doux et en sol léger ; en terre lourde faire un apport de sable de granulométrie moyenne

  • Repiquez les laitues d’hiver avant le 15 novembre.

 

Récoltez

  • Récoltez les dernières pommes de terre et stockez-les à l’abri dans un local hors gel et bien ventilé.

  • Récoltez les topinambours.

  • Récoltez les dernières courges avant les gelées

  • Récoltez la mâche, l’oseille et le pissenlit.

  • Récoltez les légumes racines restés en terre comme les betteraves, le céleri-rave, les carottes et les hiverner dans un local hors gel en clayettes bien aérées.

  • Récoltez les tomates vertes pour en faire des beignets, des chutney ou des confitures, puis brûlez les pieds.

 

Semez

  • Semez les épinards.

  • Semez les petits pois, les poireaux et les fèves dans les régions privilégiées où le gel ne risque pas de les endommager.

  • Semez les carottes courtes et rondes sous tunnel.


 

Fruitier

Entretenez

  • Nettoyez et binez le pied des arbres.

  • Enrichissez le sol au niveau de la couronne des arbres déjà installés avec des amendements organiques.

  • Traitez à la bouillie bordelaise les fruitiers qui n’ont plus de feuilles.

  • Brossez, puis chauler le tronc des arbres afin d’éliminer les champignons et les larves de parasites qui passent l’hiver sous l’écorce

Multipliez

  • Bouturez les cassissiers, les groseilliers à maquereau, les framboisiers et les myrtilliers.

  • Bouturez les figuiers dans le Sud.

  • Marcotter les kiwis.

  • Stratifiez les noyaux et graines d’arbres en les plaçant par couches successives dans un pot rempli de sable humide.

 

Plantez

  • Plantez les fruitiers après avoir praliné les racines.

  • Pensez à tuteurer vos nouvelles plantations pour les soutenir le temps que le système racinaire ne se forme. Haubanez les sujets exposés à de forts vents. Attention, choisissez des liens spécifiques et souples car le sol se tasse toujours légèrement après la plantation et les liens pourraient alors blesser l’arbre.

  • Plantez les arbustes à fruits rouges.

Préparez

  • Préparez le terrain qui recevra les fruitiers, c’est le meilleur mois pour travailler le sol rendu meuble par les pluies automnales.

  • Préparer les trous de plantation des futurs arbres, en nettoyant bien le sol et en apportant des amendements

  • Prévoyez vos achats de tuteurs en fer ou en bois imputrescible pour soutenir les jeunes arbres.

  • Préparez la plantation des fruitiers en habillant racines et branches.

  • Pralinez les racines juste avant la plantation.

 

Récoltez

  • Récoltez les pommes et les poires.

  • Conservez-les en clayettes dans un local sombre, frais et aéré.

  • Récoltez les châtaignes.

  • Récoltez les arbouses pour en faire des confitures.

  • Récoltez les coings lorsqu’ils sont bien colorés et couverts d’un léger duvet, signe de leur arrivée à maturité. Attention, ces fruits ne se conservent pas très longtemps, mieux vaut les cuisiner et en faire des pâtes de fruits, des confitures, ou des compotes.

  • Récoltez les kiwis dans le Sud.

  • Récoltez le raisin.

  • Récoltez les variétés précoces de mandarines.

Semez

  • Semez les graines ou noyaux d’arbres fruitiers pour obtenir des francs qu’il sera possible de greffer d’ici deux ans.

 

Taillez

  • Taillez les noyers, noisetiers et figuiers.

  • Taillez les framboisiers, les groseilliers et cassissiers en supprimant le vieux bois et en dégageant la partie centrale des plantes pour faire entrer la lumière.

  • Taillez les pommiers et les poiriers palissés.

  • Pratiquer le taille de formation des jeunes sujets à pépins.

  • Supprimez tous les fruits momifiés, ils constituent de parfaits nids à parasites et à maladies.

  • Débutez la taille de fructification des poiriers


 

Bassin

Entretenez

Continuez à retirer les feuilles et fleurs fanées des plantes aquatiques pour éviter leur pourrissement dans l’eau.

Vérifiez que le filet anti-feuilles n’ait pas été déplacé par les bourrasques d’automne.

Arrêtez le système de filtration si cela n’a pas été fait le mois précédent.

Nettoyez les pompes, l’appareil UV et le filtre avec des produits spécifiques.

Si votre bassin est trop grand pour être équipé d’un filet anti-feuilles, passez très souvent l’épuisette pour qu’elle ne se décomposent pas dans l’eau. Cela aurait pour effet, surtout sous la glace, de consommer une grande partie de l’oxygène et d’émettre des gaz nocifs pour les poissons, car elles émettent un gaz nocif et consomment une trop grande partie de l’oxygène de l’eau.

Hivernez

Continuez à hiverner les plantes gélives dans un local abrité et chauffé (Cypérus, Pistia…) comme une serre ou une véranda.

Déplacez les plantes aquatiques à une profondeur suffisante pour qu’elle résistent au gel : Echinodorus, Aponogeton, Pontederia (minimum 30 cm au dessus du pot), Thalia, Nelumbo (minimum 50 à 60 cm de profondeur). Si votre bassin n?est pas assez profond, il va falloir anticiper les coups de froid en scrutant la météo. Dès qu’une vague de froid est annoncée, stockezvos potées installées habituellement à faible profondeur et moyennement rustique, dans de grandes bassines dans un local hors gel.

Taillez les feuilles de la Gunnera, paillez copieusement son pied et couvrez le tout d’un voile d’hivernage retenu au sol par de gros galets. Procéder de même pour toutes les plantes de berges non rustiques.

 

Nourrissez

Les poissons et la végétation vont bientôt rentrer en période de repos, inutile de perturber l’équilibre du bassin par des travaux d’ampleur comme un éventuel dévasage.

Stoppez le nourrissage des poissons rouges dès que la température descend en dessous de 10°C. Les carpes koïs peuvent encore être nourries à moins que la température ne descende sous 8°C. Attention ! Les possesseurs d’esturgeons devront continuer le nourrissage même si la température est très basse.

Si vous habitez dans une région froide et que votre bassin fait moins de 40 cm de profondeur, il est souhaitable de prélever les poissons afin de les installer dans un local abrité du gel et ce, même pour les espèces peu frileuses car avec une si faible épaisseur d’eau, la glace risquerait d’envahir tout le bassin et d’emprisonner les poissons.

Préparez

Vérifiez que la cloche anti-gel soit bien en place.

Si vous placez un film à bulles en plastique au dessus du bassin pour retenir la chaleur, n’oubliez pas de prévoir des aérateurs afin de permettre les échanges gazeux.

Stockez le filtre et l’appareil UV dans un local sec et hors gel.

Remettre la pompe en place dans le bassin après l’avoir installée dans un caisson bien isolé de l’humidité et du gel.


 

Ruche

Au rucher le calme s’est installé, profitez d’une promenade pour vérifier que rien ne vient déranger vos ruches. Mettez également à profit votre temps libre pour déclarer vos ruches à la DSV (Direction des Services Vétérinaire) de votre département.

Commencez la préparation de votre matériel pour la saison suivante.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 19 =