Travaux d’Octobre

.

En octobre qui ne fume rien ne récolte rien


Brouillards d’octobre et pluvieux novembre,

font bon décembre


A la saint-Denis (9 octobre), l’hiver fait son lit.

.

Potager

Entretenez

  • Bêchez le sol des parcelles laissées libres par les cultures récemment arrachées. Bêcher toujours superficiellement pour ne pas trop perturber la biologie du sol. Vous pouvez préférer un désherbage manuel suivi d’une aération au moyen d’une grelinette, processus moins agressif pour les micro-organismes.

  • Incorporez du fumier, du compost ou tout autre amendement organique, ils se décomposent lentement et ne sont pas lessivés par les pluies, leur action s?étend sur le long terme. Le sol sera donc prêt à recevoir les cultures au printemps suivant boosté par cet apport en nutriments assimilés au fil des mois.

  • Liez les pissenlits et les céleris pour les faire blanchir et ainsi en diminuer l’amertume.

  • Couper les tiges d’asperges en fin de mois et les brûler.

  • Mettre en place les protections hivernales sur les légumes fragiles. En régions froides, vous pouvez avoir recours aux tunnels, aux cloches et autres outils permettant de gagner de précieux degrés.

  • Nettoyez, désinfectez et stockez les tuteurs dans un local abrité.

  • Buttez les artichauts dans les régions douces.

Plantez

  • l’ail rose. la ciboulette, les oignons blancs

  • Repiquez les éclats de rhubarbes.

Récoltez

  • Récoltez les légumes le matin par temps sec et laissez-les sécher une journée sur place au soleil avant de les stocker. Carottes, navets d’automne, betteraves, radis noirs seront stockés à l’abri dans une cave après suppression des fanes ou des feuilles.

  • Récoltez les dernières tomates et brûlez les pieds pour éviter la propagation d’éventuelles maladies cryptogamiques.

  • Récoltez les potirons, courges et courgettes et placez-les en clayettes bien ventilées. Veillez à ne pas coller ces cucurbitacées afin de laisser l’air passer autour de chaque sujet.

  • Récoltez les gousses de haricots secs avant qu’elles ne pourrissent. Écossez les graines, puis faites les sécher une journée au plein air dans un endroit abrité, stockez-les ensuiet dans des sacs en papier ou dans de grandes boîtes en fer.

Semez

  • Semez les choux, l’oseille, les panais, les épinards, les laitues d’hiver.

  • Semez les fèves, uniquement en régions douces.

  • Semez les radis sous châssis pour les protéger des premiers froids.

  • Semez certains engrais verts comme le trèfle violet, le seigle fourrager ou l’avoine. La culture de ces plantes permet une amélioration du sol, soit par l’action de leurs racines qui libèrent de l’azote naturellement soit par l’enfouissement de leurs parties aériennes dans la terre qui en se décomposant fourniront des nutriments.


Fruitier

Bouturez

  • les groseilliers à maquereau, les framboisiers et les myrtilliers.

  • les figuiers dans le Sud.

Entretenez

  • Ramassez les fruits et les feuilles tombés au sol.

  • Nettoyez et binez le pied des arbres.

  • Faites un apport en amendements sous la couronne des arbres.

  • Traiter au souffre et à la bouillie bordelaise les fruitiers sensibles aux maladies cryptogamiques comme la cloque, la tavelure (pêcher, poirier…)

Préparez

  • Définissez vos projets de plantations et commandez les arbres chez le pépiniériste.

  • Préparez le terrain qui recevra les fruitiers. Après les premières pluies d’automne la terre est plus facile à travailler.

  • Creusez le trou de plantation et apportez les amendement nécessaires à l’amélioration du sol.

Récoltez

  • Récoltez les pommes, les poires. Pour les conserver, disposez-les dans un local frais et aéré.

  • Récoltez les châtaignes, noix et noisettes. les kiwis, le raisin

  • Récoltez les derniers fruits rouges : framboises, mûres, myrtilles.

Semez

  • Semez les graines ou noyaux d’arbres fruitiers pour obtenir des francs que vous pourrez ensuite greffer.

Taillez

  • Profitez des journées sèches et ensoleillées pour tailler vos fruitiers à noyaux dès que les feuilles chutent, tels que les abricotiers, pêchers, pruniers ou encore noyers pour leur donner une forme harmonieuse et supprimer les branchages morts. Vous aurez pris soin de signaler les branches mortes avec une ficelle colorée avant qu’il n’y ait plus de feuilles sur vos arbres pour pouvoir les repérer ensuite.

  • Taillez les framboisiers.


Bassin

Entretenez

Préparez l’arrivée de l’hiver en éclaircissant les plantes immergées et en retirant les feuilles et fleurs fanées des plantes flottantes pour éviter leur pourrissement dans l’eau ; en cas de gel, les gaz dégagés pourraient s’accumuler sous la couche de glace et être toxiques pour les poissons.

Ramassez toutes les feuilles mortes et les débris végétaux en surface, vous pourrez les ajouter au compost.

Préparez vos poissons à passer l’hiver en leur donnant une nourriture vitaminée afin qu’ils entrent dans l’hiver en pleine forme et sans carences, ils seront ainsi moins sensibles aux maladies.

Cessez le nourrissage des poissons dès que la température descend en dessous de 10° excepté pour les esturgeons. N’oubliez pas de fournir à ces poissons une nourriture spécifiquement étudiée pour ne pas rester à la surface mais pour couler car ils se nourrissent au fond du bassin.

Introduisez des bactéries qui rééquilibrent le bassin et luttent contre l’envasement. Elles se présentent sous forme de poudre ou de granulés contenant un mélange de bactéries, d’oligoéléments et même d’enzymes. Ces produits permettent de contrôler et de traiter un éventuel excès en nitrates, phosphates ou en ammoniaque. Ils limitent aussi les algues filamenteuses et les déchets organiques ; le fond sera ainsi moins envasé et il n’y aura plus d’odeurs.

Hivernez

Hivernez les plantes gélives comme les Cyperus, les Pistias et les nymphéas exotiques, à l’extérieur elles risqueraient de périr.

Récupérez les plantes à rhizomes sensibles au froid : coupez les parties aériennes, laissez sécher les racines et disposez-les dans une caissette contenant du sable humide dans un local hors gel.

Paillez copieusement les plantes de berges non rustiques après les avoir taillées à 20 cm du sol. Vous pouvez vous servir de leur propre feuillage pour pailler directement leurs pieds ou même utiliser des feuilles mortes ramassées au jardin. La couche protectrice perdurera en hiver, et dès le réchauffement des températures, l’humidité printanière aidant, les micro organismes du sol la transformeront progressivement en humus riche en nutriments.

Préparez

Installez un cloche anti-gel et son aérateur ou des bouteilles d’eau vide en surface de façon à amortir la pression qu’exercera la glace en se formant et à oxygéner l’eau pour les poissons.

Installez un petit tas de branches à proximité du bassin pour offrir un gîte aux batraciens et autres petits animaux durant l’hiver.

Installez un filet anti-feuilles ; il aura pour double avantage d’éviter que les feuilles ne tombent au fond du bassin et ne polluent l’eau, et de stopper les attaques des hérons toujours à la recherche de nourriture facile.

Coupez le système de filtration lorsque les poissons ne s’alimenteront plus, sauf si le système inclue une option « circulation ralentie ».

Coupez les cascades ou les jets car le mouvement de l’eau provoque un refroidissement de la température du bassin.


Ruche

Au rucher le calme s’est installé, profitez d’une promenade pour vérifier que rien ne vient déranger vos ruches. Mettez également à profit votre temps libre pour déclarer vos ruches à la DSV (Direction des Services Vétérinaire) de votre département.

Commencez la préparation de votre matériel pour la saison suivante.

Important

Une intervention au rucher se fait par temps ensoleillé, une température supérieure à 15°C, pas de vent et de 14H00 à 16H00 l’après-midi. Si vous êtes débutant n’intervenez jamais dans d’autre condition, les abeilles toujours très douces et collaborative mais elles peuvent, dans de mauvaise conditions, se transformer en un instant en insecte agressif et piquer tout le voisinage sans même que vous vous en rendiez compte sous votre combinaison.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + quinze =